L'enseignement n'a pas toujours été structuré comme aujourd'hui, en effet, si l'on remonte au XIIIème siècle on s'aperçoit que la notion d'enseignement "privé" n'existe pas pour la simple
raison que celui-ci est ecclésiastique et que l'Eglise n'est pas séparée de l'Etat monarchique. Aux XVIème et XVIIème siècles, jusqu'à la révocation de l'Edit de Nantes (en 1685) les protestants
possèdent également des établissements scolaires et universitaires qui échappent au contrôle de l'Eglise.De 1685 à 1791 : l'Eglise catholique supervise toute l'éducation dont une grande partie
est entre les mains des congrégations.En 1795, le Directoire reconnaît la liberté de l'enseignement.En 1808, dans l'université napoléonienne l'enseignement primaire (communal) n'est pas
règlementé et des collèges secondaires privés existent à côté des lycées d'Etat. Le 8 avril 1824 une ordonnance met en place un support juridique pour les établissements privés qui place
l'enseignement primaire sous la responsabilité des évèques et des congrégations.En 1833, la loi Guizot établit un régime scolaire assez libéral,surtout pour le primaire.En 1850 , la loi Falloux
établit dans l'enseignement primaire et secondaire le principe de la liberté et associe l'Eglise au contrôle de l'éducation: les établissements congréganistes se développent alors.

Ce long préambule,d'ordre général,n'avait pour but que de mieux situer le climat historique dans lequel nous allons maintenant rejoindre notre bonne ville de TARASCON où, dès 1860, succédant aux Frères des
Ecoles Chrétiennes, les Frères du Sacré-Coeur s'installent.
Ils vont alors diriger pendant plus de vingt ans l'école communale de la ville.En 1882 la loi impose la laïcisation des programmes,la gratuité et l'obligation de l'instruction.
C'est ainsi que l'instruction morale et civique remplace l'enseignement religieux et,en 1886, les Frères du Sacré-Coeur doivent céder la place à des laïcs.
C'est à ce moment que la direction, avec l'aide des parents d'élèves, ouvre une école privée à Tarascon : "L'Ecole Libre des Frères du Sacré-Coeur" qui était logée dans un local de la rue du Louvre à
l'emplacement de l'actuelle place de Verdun.
C'est là qu'à la direction de cet établissement se succèderont des hommes de valeur comme le Frère Sylvestre et le Frère Edouard.
Le succès de cette école fut si grand qu'il fallut bientôt envisager de s'installer plus au large,à la campagne,sur l'avenuede Château-Gaillard.Elle porta alors le nom d'Ecole Secondaire du Sacré-Coeur.
Précisons qu'à cette époque la mixité n'existait pas et que deux écoles et pensionnats  de jeunes filles fonctionnaient également dans notre ville: celle des religieuses du Saint Nom de Jésus et de Marie, rue
Saint-Jacques (actuellement rue Emile Zola) et celle des religieuses de Saint-Thomas de Villeneuve,rue de la Visclède (actuellement rue du Progrès) dans l'Hôtel de Clerc de Molière.
Ces deux établissements furent regroupés ensuite sous la houlette des Soeurs de Saint-Joseph des Vans.
En effet,à la date du 8 septembre 1903,on peut lire dans le journal de cette congrégation : "Soeur Marie-Ursule ouvre à Tarascon une école qui nous a été gracieusement proposée par Monsieur
l'Archiprêtre de Sainte-Marthe et qui doit compter, parmi ses élèves, l'élite des enfants de la ville"

Donc deux écoles privées coexistaient à ce moment à Tarascon et je vous propose de suivre d'abord la vie de l'école du Sacré-Coeur (garçons) à travers la succession de ses directeurs : commençons par le
Chanoine Gaspard auquel succéda un tarasconnais de vénérable mémoire le Chanoine Joseph Berlandier (1847-1917), homme particulièrement dévoué à son école qui alla jusqu'à lui consacrer la majeure partie
de son patrimoine personnel.
Au fil des années nous retrouvons Mr Depardon, Mr Détieux, l'abbé Rohr et, vers 1930, l'abbé de Blasi sous la direction duquel cette école de garçons fut particulièrement florissante.
Mais l'abbé de Blasi dut nous quitter car il avait été nommé par ses supérieurs curé de Port-de-Bouc.
Sous ses successeurs cet établissement fut amené à fermer ses portes en 1945

L'école des filles, quant à elle, prospérait sous la direction de Soeur Marie-Fulgence et déménagea pour s'installer rue du Louvre.
Soeur Marie-Léontine, toujours présente dans la mémoire de certains, arriva en Octobre 1920 pour enseigner au CM2 et en classe de fin d'études dans laquelle on préparait les fameux certificats d'études et le
brevet élémentaire (elle resta avec nous en tant que directrice jusqu'en 1960).
Les bombardements de 1944 ayant causé de graves dégats aux bâtiments, l'école des filles , sous la direction de Soeur Joseph Feybesse se déplaça jusqu'aux locaux anciennement occupés par les garçons
avenue Château-Gaillard.
Le Maire de Tarascon, Numa Corbessas désirait la réquisitionner pour y loger l'école publique de garçons mais cela ne se fit pas et c'est depuis cette date que nous la connaissons sous le vocable de "Sainte-
Marthe".
Voici donc notre école et notre collège à leur place actuelle et l'histoire devient vraiment contemporaine avec l'arrivée à leur tête en 1963 de Mère Arbogast à laquelle succéda en 1972 Soeur Joseph.
La rentrée de cette même année vit notre établissement accueillir également les garçons.

Cet historique a été rédigé par Monsieur Pierre GROSHANS en Novembre 1989. A l'issu de son travail il a tenu à remercier pour leur aimable collaboration Mademoiselle LOYRION, Mère
ARBOGAST ainsi que Monsieur Gérard ROUX et Louis RENARD

1978 : L'organisme de gestion obtient un contrat d'association avec l'Etat ce qui met notre collège à égalité avec le collège public.
1979 : Arrivée du premier directeur laïc Monsieur Christian Léautier. Ce dernier prend la direction de l'ecole et du collège.
1980 : Les classes de primaire bénéficient également d'un contrat d'association.
1986 : Construction de la Salle Informatique.
1987 - 1988 : Construction d'un bâtiment à étage dans la grande cour devant les préfabriqués - Il accueille une classe de CM2 et un Laboratoire de Physique - Technologie.
1988 : Arrivée d'un nouveau directeur au collège : Monsieur Yves MERCOL  et nomination d'une directrice pour l'école primaire et maternelle : Mademoiselle Monique BARBERIN.

1988 : Réfection des façades Sud et Ouest de la grande bâtisse.
1991 : Construction d'une Salle Polyvalente de 110 m2
1992 : Réfection de la façade Nord de la grande bâtisse.
1994 : Arrivée de Madame MIZON Christiane qui prend la direction de l'école primaire et maternelle
1995 : Réfection des cuisines
1999 : A la veille de l'année 2000, après une année et demi de préparation, construction d'une école maternelle de 400m2 en remplacement de vieux préfabriqués datant des années 50-60 pour les plus anciens.
Janvier 2000 : Début de construction du site Internet de l'établissement.

                                                                 Septembre 2006 : Arrivée d'un nouveau directeur coordinateur Monsieur Bernard MARTIN.

Juillet 2007 : Début de la construction d'un bâtiment de 4 classes pour le primaire. Rénovation des vitraux de la chapelle

Août 2007 : Départ de Madame Christiane MIZON (retraite).

                                                                 Septembre 2007 : Arrivée de Madame Marie Christine MAHIEUX, directrice primaire.

Ouverture de l'option Provençal en classe de 4ième et de l'option DP3 (Découverte Professionnelle 3 heures) en classe de 3ème.
Mise en place au collège de cours de connaissance des religions et redémarrage des activités d'aumônerie.
Octobre 2007 : Mise en réseau WIFI de tout l'Etablissement (maternelle, primaire et collège).
Janvier 2008 : Les classes de primaire occupent les nouveaux locaux. Le collège est équipé de deux "classes mobiles" (opération ORDINA13).

Avril 2008 : Inauguration et bénédiction du nouveau bâtiment du primaire

La communauté éducative tient à remercier :
Le Père Michel CICCULO, de la paroisse de Tarascon
Le Frère Patrice, de Saint Michel de Frigolet
Le Père Gilles Marie LECOMTE, responsable de la pastorale pour le doyenné
Monsieur Charles FABRE, Maire de Tarascon
Monsieur Lucien LIMOUSIN, Conseiller Général
Monsieur Jean Marc VINCENTI, pour la direction diocésaine, adjoint de direction pour le 2nd degré.
Août 2010 : Départ de Madame Marie Christine MAHIEUX (retraite).

                                                                 Septembre 2010 : Arrivée de Madame EMERY Audrey, chef d'établissement primaire.

...................2011 :
...................2012 : Construction



Août 2017 : départ à la retraite de Mr MARTIN Bernard

                                                                 Septembre 2017 : Nomination de Madame EMERY Audrey, chef d'établissement de l'école et du collège.
 yuktkytkiuki,yukui
Etablissement
Mentions légales - Dénomination : Etablissement Privé Catholique Sainte Marthe
Siège social : Avenue Alphonse Daudet - BP61 - 13150 TARASCON
Tél : 04 90 91 03 48 - Fax : 04 90 91 07 21
Contact : ecole.stemarthe.108@wanadoo.fr
Site hébergé par : ovh.com